31 January 2023
France Ligue 2

L’AJ Auxerre bat le Dijon FCO et croit en la montée

L’AJ Auxerre bat le Dijon FCO et croit en la montée

L’AJ Auxerre bat Dijon en s’imposant sur le score de 2-1 (Auxerre : 3’ Gauthier Hein, 25’ Alexandre Coeff ; Dijon FCO : Aurélien Scheidler 69’). La course pour le podium n’est pas terminée et le calendrier présente des opportunités pour assoir sa position ou déloger l’AC Ajaccio.

La construction offensive libre des Auxerrois leur a permis de dominer les débats et tromper le gardien dijonnais. Les Auxerrois sont continuellement en mouvement et proposent des solutions au porteur de balle. Dès que le ballon est laissé à l’adversaire, l’effectif bleu et blanc s’active et procède à un pressing contant. Les Dijonnais dépassés ont été pris au piège et n’ont pas réussi à mettre en place un style de jeu. Hamza Sakhi, Mathias Autret ou encore Gaëtan Perrin étaient disponibles grâce à un dézonage constant.

Prendre le dessus

Les Icaunais ont fait vivre le ballon avec peu de déchet dans la transmission, capable de se montrer dangereux sur des phases à haute intensité. Ils ont démontré durant la rencontre leur faculté d’imposer un rythme à leur adversaire, avec également une bonne capacité de gestion des temps faibles. Pendant les 25 premières minutes les Dijonnais n’ont pas vu le ballon et les changements de l’entraineur dijonnais ont permis de rétablir l’équilibre des forces en bloquant les relances de sentinelle Auxerroise, en la qualité de Birama Touré. Pour autant, AJ Auxerre déjà menait déjà 2 à 0 après une seconde réalisation d’Alexandre Coeff. Ce dernier a trompé le gardien d’une reprise de volée après une remise de la tête mal maitrisée d’un joueur Dijonnais sur corner.

Gauthier Hein et Charbonnier, l’amour fou

Gaëtan Charbonnier dès le début du match s’est montré dangereux. Revenu sur les terrains après sa période d’expulsion, le grand attaquant auxerrois a excellé dans son rôle de pivot. Il presse et va même jusqu’à tacler les défenseurs. A la 5ème minute, le pivot a remis un ballon qu’il a déposé de la tête sur Gauthier Hein. Impitoyable, l’ailier aux cheveux bleus a conclu l’action d’une reprise de demi-volée.

Philippoteaux et Le Bihan, les anciens amis de l’AJ Auxerre

Malheureux, les anciens Auxerrois n’ont pas réussi à faire changer le cours du match.
Malheureux, les anciens Auxerrois n’ont pas réussi à faire changer le cours du match.

Les anciens Auxerrois n’ont pas pu déjouer les plans de Jean-Marc Furlan. Mickael Le Bihan a quant à lui reçu un accueil chaleureux de la part des supporters. Observé comme un traitre, il a effectivement subi les sifflets du public de l’Abbé Deschamps à chaque touche de balle et n’a pas réussi à tromper le gardien auxerrois Donovan Léon. Sorti à la 60ème minute, l’ensemble du stade a hué l’ancien auxerrois. Lui souhaitait rester sur le terrain et a manifesté sa désapprobation. Il a répondu à ces manifestations hostiles par des applaudissement ironiques. Dégouté, il s’est expliqué longuement avec l’entraineur une fois qu’il a rejoint le banc. Pourtant son remplaçant Aurélien Scheidler, a donné raison à son entraineur en marquant quelques minutes (69’) après son entrée en jeu. En se retournant, il a fixé deux défenseurs auxerrois et relancé le match. Romain Philippoteaux s’est illustré, quant à lui, avec des centres réussis et une conduite de balle à haute fréquence. Elégant balle au pied et agile dans ses transmissions, son apport n’a pas fait la différence.

Commentateur

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFR
P