31 January 2023
France Ligue 1

AJ Auxerre en Ligue 1 : la lutte a commencé

AJ Auxerre en Ligue 1 : la lutte a commencé

C’est la belle histoire du cru 2020-2021. Avec l’AC Ajaccio décrochant le nul à la dernière journée face au champion. Troisième, l’AJ Auxerre semblait repartir pour une onzième pige en Ligue 2.  Direction alors les barrages face à un autre club historique, un certain AS Saint-Etienne. Après une double confrontation, se terminant aux tirs au buts, remportée, l’AJ Auxerre a retrouvé la Ligue 1.

A nouveau dans l’élite, l’AJ Auxerre a été accueillie de la plus rude des manières par le LOSC. Paulo Fonseca, nouvel entraineur des dogues, a concrétisé son entrée en matière en écrasant le promu bourguignon. La saison sera longue, et à l’image du contrat de Jean-Marc Furlan, s’annonce comme une année de transition. Prolongé automatiquement d’un an, le tacticien des bleus et blanc doit affronter, avec ses hommes, le défi du maintien dans un contexte d’une saison à quatre descentes immédiates.

Nouveau départ en Ligue 1 pour l’AJ Auxerre

Pour guérir du traumatisme, l’AJ Auxerre devait renaître. Pour la deuxième journée de championnat, les Icaunais ont immédiatement retrouvé leur mordant face à la formation angevine. Les Auxerrois ont d’abord mené la rencontre 2 à 0 (4’ et 10’). Ça ne dure pas, avec à la 22ème minute, Loïs Diony qui réduit la marque permettant à Angers de ne pas laisser filer le match. A la 57ème minute, l’espoir Lassine Sinayoko reçoit un deuxième jaune (et donc un rouge), et fait trembler le public auxerrois. Combatifs, mais malchanceux, les joueurs de Jean-Marc Furlan ont cru plier le match à 67ème but avec une réalisation de Gauthier Hein, finalement refusée après visionnage de l’assistance vidéo. Les bourguignons tiennent mais finissent par céder. A la 77ème minute, après un éclair de génie, Sofiane Boufal sert Amine Salama. Le score en restera là pour cette fois.

Un destin à la Leicester ? Pas sûr. Mais si l’AJ Auxerre aura des difficultés à évoluer face au championnat des gros budgets, elle semble prête à en découdre au sein du second, plus modeste, représenté par la deuxième partie de tableau de Ligue 1.

Renforts à intégrer

Reposant sur un collectif, bien huilé l’AJ Auxerre a bâti sa monté sur des principes de jeux solides. Avec le départ de Carlens Arcus, évoluant au poste de latéral droit, Gauthier Lloris, en défense centrale, l’AJ Auxerre conserve pourtant les principaux acteurs de l’épopée 2020-2021. Avec de nouveaux joueurs arrivés tard pendant l’intersaison, l’entraineur doit réaffirmer cette vision de jeu. Lors de la conférence de presse du 12 août 2022, Jean-Marc Furlan a souligné la « complexité extrême » de la mise en place d’une cohésion de groupe.

10 nouveaux joueurs susceptibles de jouer un rôle important sont arrivés cet été. Pas de grandes stars, mais un recrutement malin avec des joueurs à relancer comme Benoît Costil, Nuno Da Costa, Denys Bain, Julian Jeanvier ou Rayan Raveloson, ce dernier parti un temps aux Etats-Unis. Également, Youssouf M’Changama, excellent en Ligue 2 et capitaine de l’EA Guingamp. Ou bien encore des jeunes pépites avec Kays Ruiz-Atil et Brayann Pereira. Pour l’instant, l’expérimenté Quentin Bernard tient la barque sur l’aile gauche de la défense auxerroise, mais souvent pris de vitesse par les attaquants rapides. Fraichement arrivé, Gideon Mensah, plus vif dans ses courses, pourrait le suppléer à ce poste.

Dépeint comme un romantique, le coach auxerrois a pourtant une philosophie de jeu ancrée sur le réel. Pour faire intégrer ses principes, Jean-Marc Furlan met en place lui-même les entrainements des joueurs. Avec toujours la perspective de l’avenir et du résultat, l’entraineur auxerrois croit en l’épanouissement dans l’instant présent. Les joueurs doivent prendre du plaisir à l’entrainement, mais également dans le jeu en respectant les protocoles mis en place. Alors oui, la liberté existe et chaque joueur est différent, mais pour le technicien auxerrois cette singularité doit s’inscrire dans le collectif et ainsi rejoindre le projet commun.

 

L’art et la manière

L’équipe aime construire et distribuer des ballons longs. L’objectif est de gagner la totalité des matchs avec la manière. Amateur du beau jeu, Jean-Marc Furlan aime voir le ballon vivre. L’idée est de susciter des émotions et d’abord la joie des supporters. L’entraineur est partisan de la philosophie « Un but de plus que l’adversaire ». Les travaux de la nouvelle saison se concentrent dans la poursuite de ce projet de jeu. Contre Angers (4 buts attendus contre 2), comme contre Lille (2 buts attendus contre 0), c’est l’AJ Auxerre qui avait le plus grand nombre d’occasion franches.

L’AJ Auxerre lors de ses deux premières rencontres a cédé la possession à son adversaire. Reste qu’elle a proposé un jeu toujours tourné vers l’avant, avec contre Angers une grande application sur les coups de pied arrêté. Une compétence qui pourrait servir aux auxerrois dans cette course au maintien. Un vœu pieux qui renforcé avec la présence d’Hamza Sakhi, Youssouf M’changama et Mathias Autret, tous trois passés maitres dans cet exercice. Une chose est sûre, Youssouf M’changama, a marqué les esprits la saison dernière avec un coup franc clinique face aux lions indomptables.

Toujours dans le registre des tirs en dehors de la surface, le milieu comorien a vu l’un de ses buts être élu plus beau but de la saison de Ligue 2. Une frappe toute en puissance qui avait trompé le gardien toulousain. Alors, cette année les écuries de Ligue 1 sont prévenues, l’ancien capitaine guingampais compte bien remettre à leurs places les gardiens aux positionnements hasardeux. C’est-à-dire, derrières leurs lignes de buts pour chercher la balle dans les filets et la renvoyer au milieu du terrain.

On ne casse pas le binôme

Le collectif a du caractère et réalise un pressing collectif dès le poste d’avant-centre. Lassine Sinayoko, attaquant de pressing, n’a pas été récompensé de ses efforts. Rien n’est pire qu’une expulsion, mais le jeune joueur s’est d’abord montré adroit et sa prestation reste encourageante. Les Auxerrois ayant subi 16 fautes lors de la rencontre, l’effectif en aura rendu 10. Sauf que c’est Auxerre qui a dû évoluer 33 minutes à 10 contre 11. Une période difficile, mais pourtant révélatrice d’une forte capacité à résister ensemble. Si en attaque, Gaëtan Charbonnier et Gauthier Hein semblent former une paire offensive, ces premiers matchs ont vu émerger un autre duo. En défense, Julian Jeanvier, aux côtés de Jubal Jr, a eu tout le loisir de s’illustrer lors des deux rencontres. Tous les deux, ils semblent être désormais les piliers de la défense pour la saison.

Julian Jeanvier célèbre son but avec Jubal Jr, face au SCO d'Angers en Ligue 1.
Solides, Jubal Jr et Julian Jeanvier se sont illustrés face au SCO d’Angers.

Pour l’heure profitons du beau temps auxerrois

L’AJ Auxerre pourra-t-elle se maintenir en Ligue 1 ?  Il est sans doute trop tôt pour le dire, mais quoi qu’il arrive, Jean-Marc Furlan continuera de nous transmettre sa passion : le football. Le jeu offensif n’est pas mort, le visage humain du football non plus et le rêve auxerrois continue. Jean-Marc Furlan et ses joueurs réussiront bien cette année à continuer de séduire les amoureux du football français pour qu’ils ajoutent à leur collection un maillot de Gauthier Hein, le chouchou du public.

Commentateur

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFR
P